UEC - 1 décembre 2017

UEC ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Le secteur de la mobilité à pédalage électrique, plus couramment connu comme phénomène e-bike, est une des parts de marché qui a enregistré ces dernières années une forte augmentation des ventes (en Italie par exemple en 2016 la vente de e-bike a augmenté de 120% par rapport à l’année 2015), et a surtout suscité un énorme intérêt de la part du grand public et pas seulement.

Dans une optique de développement et de promotion de l’activité physique liée à l’utilisation du vélo et à l’implication de nouveaux protagonistes actifs dans le mouvement européen, l’Union Européenne de Cyclisme s’intéresse de près à ce nouveau secteur stimulant en partageant pleinement la politique de l’Union Cycliste Internationale qui vise, à travers son nouveau président David Lappartient, à une reconnaissance de l’e-bike dans le panorama des disciplines cyclistes reconnues par l’UCI, et non comme une branche d’autres fédérations (motocyclisme par exemple), comme proposé dans le passé.

Permettre à tous les types d’utilisateurs de pratiquer le cyclisme de façon active dans des cadres dont l’accès était jusqu’alors réservé à quelques experts seulement, c’est sans aucun doute l’aspect le plus intéressant et stimulant dans un secteur au grand potentiel.

Il s’agirait donc d’une nouvelle façon de cultiver une passion dans son expression la plus populaire et à grande échelle, qui ouvrirait les portes de nouveaux importants cadres pour le mouvement, accessibles à un public encore plus nombreux.

Le phénomène des e-bike constitue aussi un outil important pour développer le tourisme durable et sauvegarder l’environnement, avec une réduction importante de la pollution, du trafic routier et une augmentation du bien-être des utilisateurs.

Rocco Cattaneo, Président de l’Union Européenne de Cyclisme : « Le phénomène des e-bike fait désormais partie de notre vie et l’utilisation de ces vélos est une façon innovante et révolutionnaire d’interpréter l’activité motrice vouée au bien-être physique et pas seulement.

Une des missions de l’Union Européenne de Cyclisme est la promotion de l’utilisation du vélo pour tous, et suite au fort intérêt de l’Union Cycliste Internationale envers ce phénomène, les e-bikes permettent à un public toujours plus nombreux de s’approcher du vélo: nous ne pouvons pas rester les bras croisés.

Nous nous sommes donc mis au travail pour créer un projet capable de proposer de grands événements consacrés aux e-bike, aussi bien concernant le cyclisme traditionnel que celui sur route et le tout-terrain/cross-country, un secteur qui se développe très rapidement dans les e-bike.

Avec l’aide de techniciens, nous cherchons des cadres bien précis pour lancer des tests dès la prochaine saison et pouvoir instituer dans deux ans un circuit d’épreuves qui pourrait s’appeler UEC e-Bike European Tour, et d’un véritable championnat européen pour e-bike qui auraient comme pierre angulaire le geste athlétique uni au plaisir de faire du vélo, pourquoi pas dans des cadres uniques, accessibles justement grâce à une activité physique qui ne stresse pas le corps et donc accessibles à tous. »